Imprimer

Amélioration de la situation économique malgré les difficultés

Tunis le 12 janvier 2015

Monsieur Hakim Ben Hammouda, ministre de l'économie et des finances a confirmé l'amélioration enregistrée au niveau des indicateurs des finances publiques avec une baisse du déficit budgétaire de 6,8% en 2013 à 4,6% en 2014. Les recettes propres ont à leur tour dépassé les 70% en 2014 et pourront atteindre 75% selon les prévisions de 2015.
Monsieur Ben Hammouda qui tenait, lundi 12 janvier 2015 au siège de la Banque Centrale de Tunisie (BCT) une conférence de presse conjointement avec Monsieur Chedly Ayari gouverneur de la BCT a mentionné que l'Etat a tenu ses engagements financiers et a achevé l'année avec une liquidité de 571 millions dinars et ce, en dépit des pressions que connaissent les finances publiques avec un manque de 1,5 milliards dollars enregistré entre septembre et décembre 2014, soit l'équivalent de 3 milliards dinars par rapport aux ressources prévues dans la loi de finances complémentaire.
L'emprunt national, la contribution exceptionnelle des salariés, l'augmentation des recettes fiscales qui ont enregistré un plus de 300 millions dinars par rapport aux prévisions et la rationalisation des dépenses de l'Etat, ont été des facteurs qui ont aidé à amortir le déficit.
Le Ministre a également donné un aperçu sur l'état d'avancement des réformes notamment celles relatives au régime fiscal, à la loi organique du budget et au secteur bancaire soulignant l'importance de ces réformes qui constituent une base solide pour la relance économique.
Le ministre a signalé, par ailleurs, que cette évolution positive a bien participé à l'amélioration de l'image de la Tunisie et à la consolidation de la confiance des investisseurs étrangers.
Dans ce sens, les relations bilatérales et multilatérales ont connu une amélioration remarquable. Monsieur Ben Hammouda a annoncé, dans ce contexte, que la notation souveraine de la Tunisie pourrait s'améliorer selon les prévisions des rapports des agences de notation.
Le ministre a, par ailleurs, dévoilé les principaux défis de la prochaine phase à savoir : la consolidation des grands équilibres du pays, l'accélération du rythme de croissance, la poursuite des réformes structurelles et l'achèvement du cadre réglementaire relatif à l'investissement en assurant une meilleure coordination entre les différentes institutions chargées de ce domaine. A cela s'ajoute les grands projets qui devront être une locomotive de croissance.
Monsieur Ben Hammouda, a rappelé que la réussite du processus de transition démocratique et l'amélioration de la situation sécuritaire contribueront à la transition économique.

Sans titre Sans titre1

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Liens Utiles : Les Projets

gbo fr confiscation fr simplification fr budget fr

centre-appel

Liens Utiles : Les Structures

assurance bct copie douane 0 ttn 0 En cours de construction