Imprimer

Perspectives de développement du secteur de la micro finance en Tunisie 

Mardi 24 septembre 2013


Une table ronde s'est tenu aujourd'hui à Gammarth en co-organisation entre le ministère des finances et l'association Touness 2020 sur le thème : « Perspectives de développement du secteur de la micro finance en Tunisie ».
Le ministre des finances M.Elyes Fakhfakh a insisté dans son allocution d'ouverture sur le rôle de l'investissement dans la reprise de l'activité économique ainsi que le rôle de la micro finance comme moyen pouvant proposer des services d'accompagnement afin d'aider des entrepreneurs à conceptualiser et lancer leur propre entreprise.
Il a précisé que Malgré quelques réussites du microcrédit, le système BTS - AMC appelle à une redéfinition de son rôle et à une restructuration de son mode de fonctionnement. La BTS, qui finance aujourd'hui indirectement à travers ces AMC plus de 210 000 personnes et micro entreprises, a eu l'effet positif d'accroître l'offre de permettre une couverture nationale du territoire.
Il a par ailleurs rappelé les 4 axes stratégiques identifiés par le ministère des finances à savoir:
La mise en place d'un cadre réglementaire et une supervision encourageant l'évolution du secteur du microcrédit vers des populations encore peu servies,
la Contribution via la micro finance au développement des régions et segments prioritaires, la restructuration des AMC et la redéfinition du rôle de la BTS et privilégier progressivement l'implication du secteur financier privé pour le refinancement de la micro finance et finalement la promotion d'une croissance responsable du secteur par la mise en place d'une centrale des risques de microcrédits,
la création d'un observatoire de l'inclusion financière,
le développement d'une capacité de formation en micro finance et la garantie de la protection des clients via une éducation financière.
Le ministre a appelé à la fin de son discours à privilégier un développement responsable permettant de faire face aux risques du secteur et ce par la mise en place de l'infrastructure nécessaire notamment la centrale des risques permettant le suivi du surendettement des bénéficiaires, d'une association professionnelle permettant la concertation entre les différents intervenants du secteur et un observatoire de l'inclusion financière visant le suivi de l'accès de la population cible au financement adapté à son besoin et permettre le développement durable du secteur de la micro finance.

consulter la présentation de Mme souhir TAKTAK directeur general du financement au ministére des finances .

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Liens Utiles : Les Projets

gbo fr confiscation fr simplification fr budget fr

centre-appel

Liens Utiles : Les Structures

assurance bct copie douane 0 ttn 0 En cours de construction